Tire ta langue !
 Actualités - 
Accueil >

Bienvenue sur tiretalangue !

Le poète Francis Ricard est né en 1947 à Castres. Il vit à Toulouse. Professeur de lettres, photographe, plasticien, il a publié chez l'Harmattan, La boîte noire ( 2001) et  L'heure juste  (2002), Eclipse(s) (2002) aux éditions de l'Epure, La corrida des ombres, textes et photographies (2003) chez Atlantica,  En un seul souffle (2007) chez Cheyne Editeur, collection Grands Fonds, Il suffirait recueil accompagné de gravures de Pierre Jourde (2014) Cahier des Passerelles n°8, Jaurès le Bal Républicain, un livre CD avec le groupe les Grandes Bouches, pour les paroles, (2014) , Dehors le silence (2015) aux Cahiers de l'Atelier, en collaboration avec le peintre Patrick Meunier enfin, Arthur Rimbaud poste restante Marseille, aux Editions Hors Limite (2016), préface de Serge Pey. (voir bibliographie)

Ces dernières années les textes de l'auteur ont été dits en public par Bernard-Pierre Donnadieu, Denis Lavant, Syvie Maury, Anne Rebeschini, Anne Lefèvre, Philippe Dutheil et par d'autres acteurs ou compagnies. C'est dire si les textes de Francis Ricard sont de plus en plus lus, appréciés et partagés par un public de plus en plus large et au courant. L'auteur, par ailleurs, dit régulièrement ses propres textes ou des textes d'autres auteurs en public. (voir biographie)

Il a également participé à plusieurs ouvrages collectifs dont, en particuler, Pour Zarma changer à Babylone (2008) aux Editions Filigranes.

L'auteur est inscrit à la SACEM.

Si tu existes existe
tire ta langue
tire ta langue à ceux qui savent
tu sais plus qu'eux si tu sais ta langue
eux ne parlent qu'avec la bouche

 

Quand les majorités s'emparent des idées
ces idées neuves ont cinquante ans de retard
nous voulons avoir cinquante ans d'avance
quitte à n'être majoritaire que trop tard
le passé entrave l'avenir
nous ne voulons nous accoupler qu'aux lendemains
utopie mon amour
tu as de beaux jours devant toi
ce n'est pas la fin de l'Histoire
ce n'en est même pas le commencement
tout est encore à faire
inventons le possible
inventons le désir amoureux désirant
il ne s'agit pas d'enjamber les murs et les frontières
mais de les abattre
et de danser sur leurs décombres
dûssions-nous périr à l'ouvrage
d'autres y danseront pour nous
tout porte à croire que c'est possible


" Dans l'ombre des couloirs aux tentures moisies,
En passant il tirait la langue, les deux poings
A l'aine....."

Arthur Rimbaud   Le poète de sept ans


"On ne peut plus soigner la France sans lui dire " tire ta langue ".  Elle la tire. Moi je la trouve un peu blanchâtre. Ces sacrés Habits verts la soignent, et mal. Il faudrait qu'elle soit un peu plus rose cette langue. Un peu plus rose- au moins".

Raymond Queneau   Bâtons, chiffres et lettres.




© 2017 - Tous droits réservés - www.tiretalangue.fr - Administration - MAJ : 30/04/2017